2014

 
Un 3e spectacle en 3 jours!

En ce début de tournée, nous sommes un peu bousculés. On aurait préféré avoir quelques jours pour s'habituer à la vie en tournée mais au contraire, nos 2-3 premières journées seront parmis les plus chargées des prochaines semaines. 

C'est ainsi qu'après notre spectacle d'adieu vendredi à Sherbrooke, notre première compétition hier soir au New Hampshire, nous voici aujourd'hui au Connecticut pour prendre part au spectacle organisée par 7th Regiment pour leurs familles et amis. 

Au matin, la réalité nous frappe de plein fouet; à la cuisine, aucun de nos bénévoles n'a l'expérience d'une tournée avec les Stentors. 

À l'aurore, nos 3 femmes (Lyne V, Vicky C et Josianne A) ouvrent péniblement les yeux et dans un élan de bonté, décident de laisser les chauffeurs dormir. 

Ça ne prend que quelques minutes pour se rendre compte qu'elles n'ont pas la clé des cadenas de la cuisine... 

Une fois les clés en leur possession et malgré leurs efforts, elles n'arrivent même pas à bouger la plaque chauffante. Encore moins à la sortir de la remorque! 

En attendant de trouver une solution à ce léger problème de bras, certaines d'y arriver, elle prépare le pain et le beurre d'arachides pour finalement réaliser que nous n'avons pas de propane!!! Enfin, jusqu'à ce que quelques heures plus tard, un des chauffeurs leur indique que le propane est dans la boite du camion d'instruments! Mais pour l'instant, on oublis les toast pour le déjeuner! 

C'est pas grave, on est débrouillard! On sort le yogourt, les fruits et les céréales... oups... pas de lait!!! 

Puis il se met à pleuvoir. On sort la tente pour la première fois, mais personne n'arrive à savoir comment ça s'installe. Tant pis, il n'y aura pas de tente ce matin... 

Ça prend quelques jours à s'habituer à la vie en tournée. Savoir, comprendre, s'adapter, etc. Et ce matin, l'apprentissage est ardu! 

Heureusement la pluie n'est que de courte durée et ne perturbe pas la pratique des jeunes. Pour eux aussi, le début de tournée n'est pas de tout repos. Heureusement la journée est courte et étonnamment, malgré la fatigue, les membres semblent plus "dedans" qu'hier. 

Nos 3-4 heures de pratique sont relativement intenses. On travaille surtout sur la fin de la première pièce et la transition qui mène à la deuxième. 

Après le dîner, on quitte l'école pour se rendre au stade et préparer notre performance de 16h45. 

Ici tout est bon enfant. Il n'y a que 3 groupes, pas d'évaluateur et une foule similaire à Trois-Rivières la semaine dernière. Environ 250 personnes. 

Chacun des groupes assistent à la performance des uns et des autres, ce qui crée une atmosphère particulière. 

Les Stentors sont les premiers à s'exécuter. Racine Scouts et 7th Regiment y vont de leurs meilleurs encouragements et ne se gênent pas pour crier leur approbation et leur soutient à nos membres. On en fera autant dans quelques minutes! 

Nos jeunes offrent une meilleure performance qu'hier. Il y a moins de pression et il va s'en dire qu'entendre du monde manifester bruyamment tout au long de notre spectacle apporte un souffle d'adrénaline qui fait toujours une différence positive. La foule nous réservera même un "standing ovation" à la conclusion de notre présentation! 

C'est maintenant au tour de Racine Scouts. La conception est relativement simple mais l'exécution est solide. Surtout en visuel. Les couleurs sont pour la plupart débutantes, les drums offrent une bonne performance et le pit compte seulement 2 joueurs! 

Les spectacles est jazzé et entrainant. Ce qui tient le tout ensemble, c'est l'excellent calibre de leur ligne de cuivres. 

7th Regiment termine la soirée. On parle ici d'un groupe d'une autre envergure. 91 membres, plus vieux, plus expérimentés. 

Leur spectacle basé sur de la musique classique, raconte l'histoire d'une bataille russe du siècle dernier. 

Après s'être changé, les 3 groupes prendront un repas communautaire où chacun aura contribué à sa façon. 7th prépare les hot dog et les hamburgers, Racine Scouts se charge des desserts et les Stentors offrent les chips et la salade de pâte. 

Les membres des 3 groupes se mêlent les uns aux autres et surprise; les nôtres sont moins timides qu'on ne l'aurait cru et n'hésitent pas à socialiser avec les "anglais"! 

La soirée est vraiment agréable, plusieurs photos se prennent et les bénévoles de chacun des groupes échangent leurs petits trucs respectifs. 

De la bouffe? Il en restera pour quelques jours!! Tellement que Lyne V offre les restants de notre salade de pâtes aux 2 autres groupes qui s'empressent d'accepter! 

Au moment d'aller au lit, c'est le bonheur! Quoi de plus agréable que d'aller au lit épuisé mais après avoir passé une soirée vraiment sympathique et agréable?! 



[Samedi 19 juillet 2014 (JOUR 2)]
Résultat de la compétition à Manchester, NH



 













[Samedi 19 juillet 2014 (JOUR 2)]
Une première compétition aux USA
Le convoie prend la route une bonne heure plus tard que prévu ce matin. On souhaitait partir de Sherbrooke pour 8h mais nous n'y serons pas arrivés avant 9h. 

Georges, Pierre Brunet, Pierre Roy, Gabriel, les bénévoles de tournée et les instructeurs étaient tous à installer, réparer ou préparer un petit quelque chose manquant ce matin. Un crochet oublié, l'inspection mécanique d'un véhicule ou quelques explications sur tel ou tel sujet pour les prochains jours, la cuisine ou autre. 

À l'arrivée aux douanes, vacances de la construction oblige, c'est la file d'attente. On aura mit pratiquement 1h30 pour passer, mais heureusement sans grande difficulté. Évidemment au service des douanes américaines, le sourire est en option. Quelques membres se font fouiller leur sac dans l'autobus mais dans l'ensemble tout se déroule sans trop de problème. 

Notre grosse inquiétude était la cuisine. Surtout dû au fait que nous n'avons gardé aucun emballage prouvant que les aliments et repas cuisinés sont d'origine Canadienne. Les quantités qu'on traverse aux lignes peuvent toujours poser problème même si c'est pour usage personnel (et non pour la revente). De plus, aliments légaux ou non, les douaniers ont l'autorité de saisir toute nourriture qu'il pourrait juger « à risque » de propager une épidémie aux USA. Et comme on sait que le jugement peut parfois lui aussi venir en option chez le personnel frontalier, on a toujours un certain niveau de stress à ce moment de notre périple. 

C'est 6000$ de nourriture qu'on amène « de l'autre bord ». Ainsi que toute une façon de fonctionner dans un planning des plus serré. Outre l'aspect financier, nous ne serions pas équiper pour cuisiner des repas complet à partir de zéro en tournée. Pas avec l'équipement à notre disposition, ni avec le nombre de bénévoles qui nous accompagnent et l'horaire parfois échevelé d’une troupe qui voyage de ville en ville. 

Nos Stentors arrivent finalement à Manchester New Hampshire à 15h. C'est le premier « test » pour Lyne Vadeboncoeur et Vicky Côté à la cuisine. Le premier « vrai » repas de tournée. 

De nos 24 jours de tournée, les plus compliquées sont certainement les 2 premières sur la route. Pas de temps de préparation, 2 spectacles en fin d'après-midi, de la route à faire, un horaire serré, et des repas à préparer dans un stationnement sans commodité à portée de main. 

Nos bénévoles à la cuisine en sont à leur première tournée avec nous. Ils ne savent pas encore où ont été rangé chaque chose (tâche accomplit par d'autres bénévoles la semaine dernière). Elles doivent maitriser l'équipement, le four (temps de cuisson), et avec seulement 30 minutes pour préparer le dîner, elle se cherche un peu. 

Déjà en soirée, on les sentira beaucoup plus à l'aise pour le souper! 

Évidemment nos jeunes étaient affamés et la lasagne n'a pas fait long feu! Pas plus que le pain de viande en soirée. 

Dès la fin du repas, on enfile l'uniforme et se prépare pour la compétition qui débute dans quelques heures (17h30). 

Les juges et le public nous font un bon accueil. La foule n'est pas extrêmement nombreuse, probablement autour de 200 personnes (un peu plus qu'à Sherbrooke vendredi soir). 

Contrairement à l’an dernier, la délégation de spectateurs Québécois est plus limitée. Il y a bien des parents et amis qui ont fait la route jusqu’à ici mais ils sont probablement au nombre d’une dizaine (pour environ le double l’an dernier). 

Les membres ont offert un spectacle correct. Encore une fois ils sont nerveux. Cette fois-ci ce sont les « juges » qui les stress. 

La première pièce est fragile. On les sent insécurent. Puis ils reprennent un peu d'aplomb à la 2e pièce et encore davantage pour la 3e. Les tempos sont plus stables qu'à Sherbrooke mais il y a beaucoup d’erreurs individuelles dans la chorégraphie. 

Les spectateurs sont un peu froid mais réagissent bien et les commentaires lus sur différents sites internet sont flatteur pour nous. 

Avec seulement 10 cuivres cette année, on aurait pu s’attendre à un débalancement. Mais ceux-ci s'en tirent très bien et offrent une solide performance. Le spectacle est bien adapté à notre réalité et met fréquemment en vedette nos percussionnistes donnant ainsi l'occasion à nos joueurs de cuivres de reprendre leur souffle. 

Le corps compte 39 membres, soit seulement 3 de moins que l'an dernier. S'il y a moins de « clairons », nous avons quelques membres de plus sur les couleurs, le pit et les drums. 

Les commentaires des juges ont été très positif à notre endroit ce soir. Les Stentors ont certes obtenus un pointage de 60,1 mais on ne saurait donner une valeur réelle à cette note pour le moment. Le système d'évaluation a changé depuis l'an dernier et les juges peinent un peu à savoir où situer chacun des groupes dans les nouvelles « feuilles ». De plus, il n'y avait que 5 juges (au lieu de 11 lors d'une compétition importante), dont aucun juge de percussion.

Comme nous sommes supposé être jugé sur la même grille que les meilleurs des meilleurs (Vanguard, Cadets, Cavaliers, Phantom, etc.), notre pointage semble 10 à 15 points trop élevé ce soir. Il ne faudra pas être trop déçu lorsque les juges y mettront de l'ordre (pour référence, nous avons terminé avec 58,25 au Prélim World à Indianapolis l'an dernier lorsque évalué sur la même grille que les « gros corps »). 

Quoi qu'il en soit, et puisqu'il s'agit d'une activité compétitive, Racine Scouts qui a fait le voyage du Wisconsin jusqu'a ici compte eux aussi une quarantaine de membres. Ils ont terminé la soirée avec un pointage de 60,4. Soit seulement 0,3 devant nous. Ça devrait être de nature à motiver les troupes pour les prochains jours! 

Après les résultats et le souper, le corps reprend la route à nouveau pour un autre 225 km qui nous mènera jusqu'au Connecticut où nous coucherons pour la nuit. 

Nous y arriverons pour 1h du matin, pour une nuit de sommeil bien attendu! 



 

[Vendredi 18 juillet 2014 (JOUR 1)]
La course contre la montre ...
Ça fait déjà plusieurs semaines que bien des gens s'activent pour que nos Stentors quittent avec tout ce qui est nécessaire à une tournée réussit. 

Une multitude de petites choses à faire mais aussi de grands défis à surmonter. De longues heures de bénévolat qu'on accumule après nos journées de travail « normal ». 

Ça va de la recherche de « tours de magie » pour le spectacle, à la recherche d'écoles pour nous héberger en tournée. Chaque tâche comporte sa propre difficulté et entraine une multiplication de petites choses à accomplir si on veut concrétiser l'objectif souhaité. Par exemple, la location d'une remorque pour en faire notre « cuisine » des 24 prochains jours inclut les petits détails suivants; 

A) Il faut en trouver une de la dimension qui convient.
B) À un prix qui convient à notre budget.
C) Il faudra ensuite trouver un chauffeur qui se sentira à l'aise de conduire un véhicule déjà gros (21 passagers) pour tirer notre cuisine, ce qui en fera un véhicule de presque 40 pieds.
D) Ce chauffeur devra ensuite avoir le permit nécessaire pour un tel véhicule (4B).
E) Dans le cas contraire, il faudra lui faire passer un examen à la SAAQ.
F) Pour passer son examen, il aura besoin d'accompagnement, d'explications et de réponses.
G) Retour à la remorque; il faudra y mettre des tablettes ...
H) Pour faire des tablettes, ça prend un plan.
I) Avant de construire, on doit aussi se procurer du bois, des vis, pentures et touts autres items nécessaires. 
J) Pour aller chercher le bois, ça prend un camion ...
K) Et pour le payer, ça prend de l'argent, un chèque ou un remboursement des Stentors.
L) Pour faire des tablettes adéquates dans un espace déjà restreint, il faut savoir ce qu’on amènera en tournée et la dimension de chaque chose (chaudron, frigo, bruleur, tente, ustensiles, etc.)
M) En plus des items nécessaires pour la cuisine, il faut aussi savoir l'espace que prendra la nourriture.
N) Pour savoir l'espace de la nourriture, il faut la commander (où? quoi? À quel prix?) et la faire livrer (quand? À quel endroit? A-t-on une chambre froide à notre disposition? À quel moment peut-on faire livrer? Il faut s'y présenter, se procurer la clé, etc.)
O) Etc ...


J'arrête ici dans mon énumération, mais la liste des choses à voir, faire et penser pour compléter notre « cuisine » comporte encore de bien nombreux points. 

Toutes ces actions nécessite que quelqu'un les accomplisse, s'y rende, fasse des appels et y consacre temps et énergie. 

Ce n'est qu'un survol d'UN seul sujet. Mais il en va de même pour le spectacle, les répétitions, les droits d'auteurs à se procurer, la remorque d'instrument, le mini-bus pour les bénévoles, la préparation des repas, les horaires, les hébergements, l'uniforme, le costume des couleurs, les baguettes, les peaux de drums, les gants, les souliers, coucher au MSA, quelques instruments à réparer... ET QUOI ENCORE!!! 

Si ça fait déjà des mois qu'on s'active pour être prêt  il n'y a pas de moment où on « cours » plus rapidement qu'à quelques heures du voyage. 

Une course qu'on interrompra tous à 20h pour présenter notre spectacle de départ. 

Béni des dieux, la température est de notre côté et environ 150 personnes se sont présentées pour nos « adieux » musicaux à nos parents, familles et amis des Stentors. 

Olympique 1 est un terrain tout indiqué pour un spectacle de drum corps. Surface synthétique, estrades élevées, pas de piste d'athlétisme qui reculerait le terrain loin des spectateurs, etc. 

Le service de la culture de la Ville de Sherbrooke et celui des sports ont vraiment fait l'impossible pour nous permettre d'être ici ce soir. Déplaçant même une partie de soccer sur un autre terrain. Quand on reçoit un support comme celui là, on a vraiment l'impression d'être supporté par notre municipalité. 

Les Stentors offrent donc comme prévue leur 2e prestation de l'été, après la Fête de la Musique de la semaine dernière à Trois-Rivières. 

S'ils étaient nerveux pour leur première à Trois Rivières, nos jeunes le sont tout autant ce soir. Et pour cause, ce soir ils présentent leur spectacle devant parents et amis. Personne ne veut « rater » son coup devant ses parents! 

Les commentaires entendus vont tous dans la même direction. Nos jeunes surprennent et offrent une solide performance compte tenu que ce n'est que leur 2e prestation de la saison. Le spectacle « Magical Illusion » est intéressant et captivant à la fois. Plusieurs iront d'un « c'est mon spectacle préféré des dernières années ». 

Une bonne heure (et bien des adieux) plus tard, l'autobus quitte le plateau Sylvie Daigle avec les jeunes à son bord. C'est le grand départ. 

Bon d'accord; on va seulement coucher au Collège du Mont Ste-Anne, mais nous sommes officiellement en tournée! 

[Lundi 13 janvier 2014]
Stentors 2014: C'est un départ!
Après quelques mois de vacances, nous y voici enfin: le lancement de notre saison 2014!!! 

Le premier camp de l'année aura lieu les 31 janvier, 1ier et 2 février au Collège du Mont Ste-Anne à Sherbrooke (2100 chemin Ste-Catherine). Nous y attendrons tous les musiciens qui souhaitent se joindre à la section des cuivres, aux percussions (pit) ou à la drumline. 

Nouveauté pour 2014; La plupart de nos « couleurs » étant déjà impliqué dans le circuit de compétition d'hiver, nous les reverrons en avril, à la conclusion de leur saison. 

Le camp débutera le vendredi à 20h (l'école ouvre à 19h) et se terminera à 16h le dimanche. Un spectacle de fin de camp sera offert aux parents à 15h45 le dimanche après-midi. 

Voici donc l'occasion idéale de venir découvrir les Stentors, revoir vos amis, passer une belle fin de semaine à faire de la musique et rencontrer du monde sympathique! Aucune expérience n'est requise. Musicien ou non, nouvelle recrue ou anciens membres sont tous les bienvenues pour une fin de semaine qui sort de l'ordinaire. 

Pour toute information, n'hésitez pas à rejoindre Gabriel Francoeur au (819) 578-5008. 

QUOI APPORTER AU CAMP | FAIRE DU BÉNÉVOLAT À LA CUISINE 




 


 
 
Place                                                                                    Corps                                                                    Score
     
     1                                                                                      Spartans                                                              75.500
     2                                                                                7th Regiment                                                          75.500
     3                                                                                       Legends                                                              72.600
     4                                                                                 Racine Scouts                                                        60.400
     5                                                                                  Les Stentors                                                           60.100

VENEZ VIVRE UNE EXPÉRIENCE ENRICHISSANTE ET INOUBLIABLE​​

Nos Partenaires